Retour à l'accueil - Centre de gestion 77 - Fonction publique territoriale

extranet des
collectivités

S'inscrire - Mot de passe oublié

Flash info

Formation sur la fiscalité locale

Nous organisons le 20 novembre 2017 une session de formation ouverte aux élus et aux agents sur l'initiation à la fiscalité locale.


Lire la suite

Page d'accueil | Vous êtes dans : Concours / Examens > Filière administrative > Attaché principal examen professionnel - conditions d’inscription

Attaché principal examen professionnel - conditions d’inscription

Les conditions d’inscription :

Peuvent être candidats à l’examen professionnel :
Les attachés justifiant au 1er janvier de l’année au titre de laquelle est dressé le tableau d’avancement, de 3 ans de services effectifs dans un cadre d’emplois, corps ou emploi de catégorie A ou de même niveau et comptant au moins un an d’ancienneté dans le 5ème échelon du grade d’attaché.

Les épreuves :

L’examen professionnel d’accès au grade d’attaché principal comporte les épreuves suivantes :
Une épreuve écrite d’admissibilité consistant en la rédaction d’une note, à partir d’un dossier de mise en situation professionnelle, ayant pour objet de vérifier l’aptitude du candidat à l’analyse et la capacité à proposer des solutions opérationnelles argumentées (durée : 4 heures ; coefficient 1) ;

Seuls les agents déclarés admissibles par le jury sont autorisés à se présenter à l’épreuve orale d’admission

Une épreuve orale d’admission, consistant en un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle. L’entretien vise ensuite à apprécier les aptitudes de l’intéressé, en particulier en matière d’encadrement, ses connaissances administratives générales, notamment sur le fonctionnement et les activités des collectivités territoriales, ainsi que sa motivation à exercer les fonctions généralement assumées par les attachés territoriaux principaux (durée : 20 minutes dont 5 minutes au plus d’exposé ; coefficient 1).

Décret n°87-1099 du 30 décembre 1987 modifié
Arrêté ministériel du 17 mars 1988 modifié