Retour à l'accueil - Centre de gestion 77 - Fonction publique territoriale

extranet des
collectivités

S'inscrire - Mot de passe oublié

Page d'accueil | Vous êtes dans : Toute l'actualité > À la une > Covid-19 Missions soumises à continuité de service, les recommandations sanitaires à respecter

Covid-19 Missions soumises à continuité de service, les recommandations sanitaires à respecter

Le service de médecine professionnelle et préventive vous accompagne dans la gestion de la crise sanitaire du COVID 19. Cet article propose des recommandations pour les agents devant assurer la continuité de service et ne pouvant pas faire du télétravail.

Elles visent à :

Aux inquiétudes légitimes pour leur sécurité personnelle au travail, s’ajoute aussi l’angoisse de transmettre l’infection en milieu familial.

Missions soumises à continuité de service, les recommandations sanitaires à respecter

Le service de médecine professionnelle et préventive a donc sélectionné les situations les plus sensibles rencontrées par les Collectivités :

Crèches et micro-crèches /Assistantes maternelles rattachées aux crèches familiales

Préconisations médicales :

ATSEM et Périscolaire

Agents d’entretien

Conseils de prévention

Renforcement du ménage, avec les produits et procédures habituels. Une attention particulière est portée sur toutes les surfaces particulièrement exposées aux risques telles que les sanitaires, chasse d’eau, poignées de porte, interrupteurs, les boutons d’ascenseur, les rampes d’escalier, le mobilier mais aussi les équipements informatiques (téléphones, claviers d’ordinateurs…),

Le nettoyage des locaux doit être approfondi si il y a eu occupation par une personne suspecte ou contaminée au COVID 19.

Les surfaces susceptibles d’être contaminées ont été étudiées expérimentalement :

Equipement des personnes en charge du nettoyage des sols et surfaces avec port d’une blouse, de gants de ménage, de chaussures de travail fermées (le port de masque de protection respiratoire n’est pas nécessaire du fait de l’absence d’aérosolisation par les sols et surfaces) ; strict respect des mesures barrières (lavage des mains).

Entretien des sols : privilégier une stratégie de lavage-désinfection humide (pas d’aspirateur, qui met en suspension les poussières et les virus) ; bandeaux à usage unique si possible.

Le Maintien à domicile : Auxiliaire de Vie/Aides à domiciles et Portage des repas

Les auxiliaires de vie et aide ménagères, personnes en charge du portage des repas à domicile travaillent au quotidien auprès des personnes âgées vulnérables ou dépendantes. Leur travail est essentiel pour le maintien des personnes à domicile ou hébergées en résidence pour personnes âgées.

L’employeur est confronté à une double exigence : Celle de maintenir une intervention au domicile des bénéficiaires et de garantir la sécurité des personnels.

En cette période pandémique, des mesures spécifiques doivent être mise en place voire un plan de continuité d’activité avec la création d’une cellule de prévention et d’observation « Covid-19 » et d’un référent COVID 19, personne responsable de la coordination et la mise en œuvre du dispositif.

Sensibilisation et information des intervenants à domicile à la prise en compte du risque infectieux

Ne travaillent que les personnes asymptomatiques et non vulnérables.

L’information des agents portera sur le rappel des bonnes pratiques d’hygiène, et la connaissance des mesures barrières, dont l’application rigoureuse tient une place essentielle pour réduire la transmission du virus.

Rappel : Le coronavirus a une transmission aéroportée et manuportée mais peut être aussi retrouvé dans les liquides biologiques dont les selles.

Ces mesures seront appliquées avec une particulière vigilance :

Collecte des déchets

Les déchets doivent être éliminés dans la filière des Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux (DASRI).

Pour les collectivités ne disposant pas de recueil des déchets DASRI : Les mouchoirs, masques et gants usagés doivent être jetés "dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel". Et ce sac, une fois refermé, doit être conservé 24 heures, puis placé dans le sac plastique pour ordures ménagères. "En tout état de cause les mouchoirs, masques et gants usagés ne doivent pas être jetés dans la poubelle des déchets recyclables (emballages, papiers, cartons, plastiques) aussi appelée poubelle jaune", précise le ministère de la transition écologique, dans un communiqué du 23 mars 2020.

Mise à disposition des masques

Pour les agents travaillant dans les services d’aides à domicile et autres structures d’accueil type SSIAD, SPASAD, SESSAD, SAMSAH) :

A compter du 23 Mars 2020, l’approvisionnement en masques chirurgicaux pour les services médico-sociaux et sociaux intervenant à domicile passera par le circuit des groupements hospitaliers de territoire. Des masques chirurgicaux seront mis à disposition des professionnels du domicile intervenant auprès des personnes âgées et handicapées afin de pouvoir assurer les visites prioritaires : cela signifie que les services intervenant à domicile doivent identifier les visites prioritaires. Le nombre de masque distribués sera proportionnel aux nombres d’intervenants sur ces visites prioritaires.

L’organisation de l’approvisionnement est déterminée dans chaque département par l’Agence Régionale de Santé(ARS) en lien avec les Conseils Départementaux. Chaque service reçoit la notification par l’ARS, des quantités mises à disposition et du lieu où ils peuvent être retirés.

Il est demandé à chaque établissement de désigner un interlocuteur permanent pour la logistique masque et d’en communiquer les coordonnées à l’établissement plateforme. Les livraisons seront hebdomadaires.

Entretien des logements des personnes handicapées ou vulnérables

Aération quotidienne du logement 10 à 20 mn par jour.

Nettoyer soigneusement les objets et les surfaces domestiques. Utiliser à cet effet des produits de nettoyage contenant de l’alcool, de l’eau de javel (hypochlorite de sodium) ou d’autres désinfectants homologués dont l’utilisation est compatible avec le genre de surfaces à traiter. (Meubles : tablette et plateau, accoudoirs du fauteuil, commandes de lumière ou de téléviseur, clavier et écran d’ordinateur, poignées de portes, système de verrouillage ...).

Pour les courses

En rentrant des courses :

En présence de cas suspects et/ou avérés

Les personnes intervenant au domicile des personnes vulnérables ou handicapées doivent être sensibilisés au repérage des personnes malades présentant des signes évocateurs typiques ou atypiques : fièvre, toux, difficultés respiratoires (difficulté à finir une phrase), altération de l’état général, confusion, diarrhée, déshydratation, perte de l’odorat et/ou du gout. Conduite à tenir :

Le cas échéant, joindre par mail ou par téléphone les autres professionnels pour partager l’information.

En l’absence de contact de proche aidant et sans coordonnées de tous les autres intervenants, laisser un mot dans le carnet de liaison ou par papier libre.

Un système d’enregistrement des cas suspect ou avérés parmi les bénéficiaires et parmi le personnel est mis en place.

Le principe d’enregistrement des jours et horaires de présence au domicile des bénéficiaires déjà mis en œuvre (plannings, …), permet de retracer a posteriori les contagions possibles et de prendre, le cas échéant, des mesures de maintien à domicile des personnels qui auraient été exposés, ou la mise en quarantaine des personnes possiblement contaminées.

Police Municipale

A la date du 25 mars 2020, le port du masque par les policiers municipaux n’est pas généralisé, il est autorisé lorsque les circonstances de l’action l’exigent.

Par conséquent, Les consignes de prévention sont :

La distance sociale préconisée

Pour tenir la maladie à distance : restez à plus d’un mètre de distance les uns des autres.

Agent d’Accueil en Mairie – Etat Civil

Pour rappel, la transmission du virus se fait par un contact étroit avec une personne déjà contaminée, par l’inhalation de gouttelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux de la personne contaminée. La contamination nécessite un contact direct en face à face à moins d’1 mètre ou de plus de 15 minutes avec une personne contaminée. Un des vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées (poignée de main, clenche de porte, bouton d’ascenseur…).

Ainsi, deux situations sont à distinguer pour les mesures de prévention - Contacts brefs : les mesures barrières notamment.

Le lavage très régulier des mains, au savon ou à défaut avec du gel hydro-alcoolique et la distanciation sociale d’au moins 1 mètre permettent de préserver la santé des salariés et celle de leur entourage.

Contacts prolongés et proches : il y a lieu de compléter les mesures barrières par exemple par :

Si salle d’attente : Espacer toutes les chaises d’un mètre, supprimer tous les magazines et prospectus, jouets.

L’entretien des bureaux doit répondre aux recommandations du ministère du travail détaillées ci-dessus.

Service eau et assainissement

Il faut protéger les agents qui travaillent dans les stations d’épuration et à l’occasion dans les réseaux d’assainissement. « Le risque se concentre dans les aérosols (Mise en suspension dans l’air de particules liquides ou sèches).

Conseils de prévention :

Les services eau et assainissement sont référencés comme étant des services prioritaires pour la fourniture de masques FFP2

Conclusion