Retour à l'accueil - Centre de gestion 77 - Fonction publique territoriale

extranet des
collectivités

S'inscrire - Mot de passe oublié

Page d'accueil | Vous êtes dans : Toute l'actualité > À la une > Symptômes persistants après une infection par la COVID-19, dit COVID long ou syndrome post-COVID

Symptômes persistants après une infection par la COVID-19, dit COVID long ou syndrome post-COVID

Si une majorité de personne guérissent après un isolement de dix jours minimum, certaines personnes présentent une persistance des symptômes pour une période jugée anormalement longue malgré un test COVID 19 qui n’est plus positif. Cela ne concerne pas uniquement les personnes hospitalisées.

Définition de la Haute Autorité de Santé HAS

Présence d’au moins un des symptômes initiaux au-delà de 4 semaines suivant le début de la phase aiguë de la maladie : trouble de l’odorat (Anosmie), trouble du goût (Agueusie), asthénie, douleur thoracique, toux, essoufflement, troubles digestifs, palpitations, troubles cognitifs, troubles neurologiques.

Symptômes initiaux et prolongés non expliqués par un autre diagnostic sans lien connu avec la COVID-19.

Les symptômes

Les symptômes varient au cours du temps et d’une personne à l’autre. Suite à une phase aigüe de la COVID-19, les symptômes persistant plusieurs mois après sont multiples et il n’est pas simple d’en établir une liste aussi précise.

Les plus fréquents sont :

Une grande majorité de ces symptômes signale effectivement une asthénie importante gênant le quotidien et ne permettant pas alors une reprise d’une activité professionnelle même en télétravail ou à temps partiel thérapeutique. Une attention particulière et un suivi médical renforcé doivent donc être apportés pour la reprise d’une activité professionnelle.

La prise en charge par les professionnels de santé

Le 12 Février 2021, la HAS propose une prise en charge par les professionnels de santé.

Elle précise ainsi qu'il existe 3 critères permettant de repérer les patients atteints de COVID long :

En France, 20% des patients présentent au moins un des symptômes initiaux 4 semaines après le début de la maladie, et 10% à 6 mois.

La HAS précise que cette maladie est encore très mal connue et que ses manifestations peuvent être très variables et fluctuer dans le temps. Sans cette reconnaissance du COVID long, une prise en charge comme affection longue durée n’est pour le moment pas possible.

Une prise en charge médicale est préconisée et il est à souligner tout l’intérêt d’un soutien psychologique durant cette pandémie à caractère exceptionnel. Vous pouvez contacter le 0800 130 000 (24h/24, appel gratuit) pour bénéficier d’un soutien psychologique.

Annexes

Numéros gratuits

Evolution des symptômes du Covid 19 à long terme